Presse

A l'heure du conseil communautaire Vent de Loire et l'ADEGT ont pu faire part aux élus de leurs préoccupations quant aux projets éoliens dans le secteur.
A l’heure du conseil communautaire Vent de Loire et l’ADEGT ont pu faire part aux élus de leurs préoccupations quant aux projets éoliens dans le secteur.

Ils étaient une cinquantaine bannières au vent, ce mardi, devant le siège de la communauté de communes à l’appel de deux associations de défense de l’environnement à savoir Défense de l’environnement de la Gâtine tourangelle (ADEGT) et Vent de Loire. Les deux associations affichent clairement leurs objectifs, c’est-à-dire l’abandon pur et simple du projet de zone éolienne sur le territoire de la CCC. Selon Pierre Teinturier, président de Vent de Loire, « pour les riverains des communes de Saint-Nicolas-des-Motets, Auzouer-en-Touraine, Autrèche, Morand et Dame-Marie-les-Bois, c’est une véritable déclaration de guerre ».

Rappelons qu’il s’agit pour la communauté de communes d’approuver la modification de la zone de développement éolien (ZDE) existante et modifiée par les éléments nouveaux de la loi dite Grenelle 2.

Mobilisation régionale

Les associations dénoncent le manque d’information sur le projet et réclament une consultation auprès de la population. Un collectif régional de vingt associations a décidé d’attaquer en justice le schéma régional validé par le préfet de région et issu de ce Grenelle 2.
Sont notamment dénoncés par les associations la covisibilité avec les châteaux de la Loire et le fait que l’éolien a besoin d’être adossé aux centrales thermiques pour pallier l’intermittence du vent, toujours selon le collectif.
A noter que le conseil communautaire a voté à main levée, et à la majorité des élus présents, la validation des modifications.

Poster un Commentaire